L’hôtel de la Faye

L’hôtel de la Faye

L’hôtel de la Faye est une pittoresque demeure Renaissance conservant une partie à pans de bois.

Hôtel de la Faye - façade sur cour

Hôtel de la Faye – façade sur cour

Un notaire du roi

Raoul de la Faye est notaire et trésorier-payeur du roi. Au début du XVIe siècle, il est le propriétaire de ce petit hôtel qu’il a pu faire construire.

A la fin du XVIIe siècle, Claude Dunoyer habite cette demeure et y meurt en 1683. Il est le frère d’Antoine Dunoyer, directeur de la Manufacture royale de Glaces établie depuis 1665 dans la rue de Reuilly.

Au XIXe siècle, la partie sur rue est malheureusement détruite et remplacée par l’immeuble actuel. Une partie du logis placé entre cour et jardin (perpendiculairement à la rue) est conservé. Il a été restauré en 1998 par l’architecte Pierre Jouve.

Hôtel de la Faye - galerie sur jardin

Hôtel de la Faye – galerie sur jardin

Une demeure Renaissance

L’hôtel conserve plusieurs éléments intéressants. Le logis (à droite dans la cour) en pierre et enduits est caractéristique de la Renaissance avec ses meneaux de pierre et ses hautes lucarnes.

Côté jardin, il communique avec une étonnante galerie à pans de bois, située au nord, qui permet une promenade à couvert. La seconde galerie à pans de bois également, située au sud, date du XVIIe siècle, mène à un pavillon. Ce pavillon est desservi par un escalier à balustre décoré d’une sphynge et d’un dauphin en pierre.

A l’intérieur de l’hôtel, élément caractéristique d’un décor « à la française », le plafond composé de solives et de poutre en bois est laissé apparent. Il est décoré de peintures datant du début du XVIIe siècle.

L’hôtel de la Faye est occupé par une école de langues étrangères, la fondation Tanaka. Il n’est pas accessible.

Sources :
– Le Marais, Danielle Chadych, Parigramme, 2010.
– Les hôtels particuliers de Paris, Alexandre Gady, Parigramme, 2008.

VISITES GUIDÉES