L’hôtel de Cormery

L’hôtel de Cormery

L’hôtel de Cormery est un charmant petit hôtel d’époque Renaissance, blotti au fond d’une grande cour.

L'hôtel de Cormery - La façade principale donnant sur la cour

L’hôtel de Cormery – La façade principale donnant sur la cour

Ce petit hôtel particulier date du milieu du XVIe siècle. Il comprend un corps de logis et une aile perpendiculaire percée d’arcades. La façade du logis est rythmée de pilastres doriques (au rez-de-chaussée) et de pilastres composites (à l’étage). Le comble est percé de belles lucarnes en pierre aux frontons triangulaires ou curvilignes. L’excroissance peu gracieuse qui masque le rez-de-chaussée a été ajoutée en 1846.

A la fin du XIVe siècle résidait ici le procureur général de la communauté des Juifs de la France du Nord. Un cimetière juif était d’ailleurs attesté à proximité. En 1545, un financier, Antoine Le Maçon, achète la maison. C’est probablement lui qui fait construire l’hôtel que nous voyons aujourd’hui.

L'hôtel de Cormery - L'aile droite dans la cour

L’hôtel de Cormery – L’aile droite dans la cour

En 1647, l’hôtel est la propriété de Nicolas Lefèvre de Lézeau et de son épouse, Marie Hinselin. A partir de 1646, les Ango de La Motte, magistrats travaillant au Parlement de Rouen, en font l’acquisition. En 1714, les Biberon de Cormery en deviennent propriétaires à leur tour ; il font reconstruire avant 1734 la façade du bâtiment sur rue.

Source :
– Chadych (Danielle), Le Marais, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2010.

VISITES GUIDÉES