L’hôtel d’Argenson

L’hôtel d’Argenson

Demeure bâtie sous Louis XIV, l’hôtel d’Argenson a appartenu à une puissant famille de grands commis de l’Etat, qui sera au plus proche du pouvoir royal aux XVIIe et XVIIIe siècles.

L'impasse de l'hôtel d'Argenson

L’impasse de l’hôtel d’Argenson

Cette impasse médiévale très étroite (3m) mène à un hôtel particulier implanté en cœur d’îlot : l’hôtel d’Argenson.

Issu d’une famille noble de Touraine, le vicomte d’Argenson fait bâtir cet hôtel sous le règne de Louis XIV; le Marais est alors à son apogée. L’hôtel présente de sobres façades en pierre de taille assez austères. Le grand escalier en bois à balustres carrés y est toujours conservé.

L’hôtel passe par héritage à Marc-René de Voyer de Paulmy (1652-1721), marquis d’Argenson, qui s’y installe en 1696. Il est le premier d’une brillante lignée de grands commis de l’Etat qui serviront sous Louis XV et Louis XVI.

L'hôtel d'Argenson - La façade sur la cour

L’hôtel d’Argenson – La façade sur la cour

Lieutenant-général de police de Paris de 1697 à 1718, le marquis d’Argenson, réputé pour sa grande sévérité, fit baisser la criminalité de nuit. Sa carrière le mène ensuite au prestigieux poste de garde des Sceaux et de président du Conseil des finances sous la Régence.

Son petit-fils, Marc-René de Voyer de Paulmy (1722-1782), comte d’Argenson, habitera un très bel hôtel situé rue des Bons Enfants, l’hôtel d’Argenson, connu pour ses fastueux décors néoclassiques.

Sources :
Chadych (Danielle), Le Marais, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 1995.
Gady (Alexandre), Le Marais, Paris, Le Passage, 2002.

VISITES GUIDÉES