L’église Saint – Pierre de Chaillot

L’église Saint - Pierre de Chaillot

Saint-Pierre de Chaillot est un curieux mélange de styles architecturaux.

L'église Saint-Pierre de Chaillot : la tour-clocher

L’église Saint-Pierre de Chaillot : la tour-clocher

Une église en trois masses

L’église est construite de 1931 à 1938 par Emile Blois, architecte en chef de la ville. Elle est intégralement financée par les donations des fidèles.

Cette église se décompose en trois masses. D’abord une imposante tour clocher de 62 mètres de haut, aux ouvertures de style roman, domine l’avenue Marceau. Juxtaposée, une église basse, d’une superficie de 820 m2, présente la forme d’une croix grecque. Elle est couverte d’une voûte inclinée en béton soutenue par des poteaux.

Au-dessus de l’église basse, une église haute, de même forme, occupe une superficie de 1.960 m2. Elle est recouverte d’une coupole centrale encadrée de quatre coupoles plus petites, de forme octogonale. Les coupoles s’inspirent de l’architecture byzantine.

L'église Saint-Pierre de Chaillot : le portail sculpté

L’église Saint-Pierre de Chaillot : le portail sculpté

Une impressionnante façade sculptée

Le morceau de bravoure de cette église reste sa façade monumentale reliant les deux églises superposées et la tour. Le porche d’entrée saillant est composé de 3 arcades en plein cintre et surmonté d’un tympan entièrement sculpté. Réalisé par Henri Bouchard, le tympan illustre la vie de Saint-Pierre. Au sommet de la façade, une série de petites ouvertures alignées revisite le modèle de la galerie du Moyen-Age.

Sources :
– Guide du promeneur 16e arrondissement, Marie-Laure Crosnier Leconte, Parigramme, 1995.
– Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.