L’avenue des Chalets

L’avenue des Chalets

L’avenue des Chalets

L’avenue des Chalets

L’avenue des Chalets est un exemple savoureux d’architecture de villégiature, un style qui s’étend aux constructions suburbaines dans la seconde moitié du XIXe siècle.

L’avenue des Chalets

L’avenue des Chalets

L’origine de cette architecture pittoresque est à chercher dans les villes balnéaires et thermales : Boulogne, Trouville, La Rochelle, Royan, Biarritz, Arcachon, Nice, Cannes, etc… Avec le chemin de fer et les établissements qui s’y créent (bains, casinos, thermes), la bourgeoisie s’y fait construire des « villégiatures », c’est-à-dire des villas souvent pittoresques inspirées de styles régionaux.

L’avenue des Chalets

L’avenue des Chalets

Trois styles architecturaux prévalent alors : le style « cottage » est inspiré des cottages anglo-saxons. Le style « Castel » prend racine dans l’architecture des châteaux et manoirs, qu’ils soient médiévaux, Renaissance ou classiques. Enfin, le style « chalet » s’inspire de l’architecture montagnarde : on y emploie du bois (plutôt en colombage et non entièrement habillée de bois) et la construction est généralement couverte d’un toit à deux pans, largement débordant.

L’avenue des Chalets : une villa plutôt inspirée du style

L’avenue des Chalets : une villa plutôt inspirée du style

Puis cette architecture se diffuse également aux abords des grandes villes : c’est la volonté pour la bourgeoisie de posséder une maison originale, entourée de végétation, aux airs de villégiature de vacances, mais située à proximité du lieu de travail.

L’avenue des Chalets

L’avenue des Chalets

L’avenue des Chalets porte donc bien son nom : elle est bordées de villas pittoresques en brique, meulière et pans de bois, aux airs faussement balnéaires. Fermée par un digicode, elle n’est pas facile d’accès.

Source :
L’architecture de villégiature, inventaire Poitou-Charente.

Adresse : avenue du chalet

Métro : Ranelagh

Arrondissement : 16e

Téléphone :