Immeubles d’habitations rue Boursault

Immeubles d’habitations rue Boursault

L’architecte René-Auguste Simonet réalise en 1901 l’un des immeubles les plus novateurs de son époque.

Immeuble d'habitation, 62 rue Boursault

Immeuble d’habitation, 62 rue Boursault

Les immeuble des n° 62 et 64 rue Boursault sont signés du même architecte, René-Auguste Simonet.

L’immeuble du n° 62, daté de 1901, est le plus ancien. Rationaliste, Simonet met à profit les possibilités offertes par les matériaux nouveaux tels que le fer ou la brique vernissée : des bow-windows sont placés en encorbellements successifs et s’appuient sur des consoles en fer.

Simonet est inspiré par l’Art nouveau et ses motifs décoratifs comme l’illustrent les ondulations des parties métalliques de la porte d’entrée, et les feuilles et grappes de raisins sculptés dans la pierre.

Les briques vernissées bleues et les grès flammés du céramiste Alexandre Bigot ajoutent beaucoup de fantaisie et de gaieté à l’ensemble.

Immeuble d'habitation 64 rue Boursault

Immeuble d’habitation 64 rue Boursault

L’immeuble du n° 64 serait plus tardif (1910). Son appareillage brique et pierre, ses balcons en pierre sont de facture plus classique. Pourtant, les ferronneries des balcons et les grés flammés, identiques à ceux du n° 62, semblent unir les deux immeubles.

Sources :
– Guide d’Architecture Paris 1900-2008, Eric Lapierre, Pavillon de l’Arsenal, 2008.
– Guide du promeneur 17e arrondissement, Rodolphe Trouilleux, Parigramme, 1995.

VISITES GUIDÉES