Logements et cinéma
boulevard Raspail

Logements et cinéma boulevard Raspail

Immeuble de logements, boulevard Raspail

Immeuble de logements, boulevard Raspail

Dans l’entre-deux-guerres, le quartier Montparnasse voit fleurir les ateliers d’artistes. Ici, l’architecte Bruno Elkouken (1893-1968) nous en offre une version bourgeoise, datée de 1934. En effet, « l’atelier d’artiste » joue ici du phénomène de mode et vise à séduire une clientèle bourgeoise en quête de modernité.

Bruno Elkouken propose ici une version raffinée de l’atelier d’artiste, utilisant le vocabulaire du mouvement moderne naissant. Son talent s’exprime dans le choix des baies horizontales, dans le recours à des bow-windows géométriques apporteurs de lumière et de jeux de volume, et dans les retraits des étages supérieurs traités en terrasses. Les grandes surfaces vitrées laissent deviner la hauteur double des appartements conçus en duplex. En outre, le choix très subtil des menuiseries en métal noir, en contraste avec les volumes blancs, contribue à créer une intéressante composition abstraite et graphique.

Dans le programme, l’architecte a du faire face à une contrainte particulière : il doit également implanter en partie basse une salle de cinéma de 278 places. Le cinéma est donc implanté dans la cour, tandis qu’un passage encaissé sous la salle permet d’accéder au 2e immeuble situé en fond de parcelle. Le cinéma n’est plus en activité aujourd’hui.

Pour l’architecte Bruno Elkouken, voir également l’immeuble d’habitation rue du Théâtre, l’immeuble d’habitation boulevard du Montparnasse.

Sources :
Lapierre (Eric), Guide d’architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.
Martin (Hervé), Guide de l’architecture moderne à Paris, Paris, Alternatives, 2010.

Adresse : 216 boulevard Raspail

Métro : Vavin

Arrondissement : 14e

Téléphone :