L’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs

L’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs

L’extension de la prestigieuse ENSAD, surnommée les « Arts déco », est un grand monolithe de marbre blanc.

L' ENSAD - Bâtiment d'angle

L’ ENSAD – Bâtiment d’angle

Les « Arts déco », comme on les surnomme, ont pour origine l’ école royale de dessin fondée sous Louis XV par Jean-Jacques Bachelier. L’école s’installe en 1775 dans l’hôtel de la confrérie des chirurgiens. En 1877, l’institution prend le nom d’ École nationale des arts décoratifs. A partir de 1928, l’école occupe des locaux rue d’Ulm.

En 2004, une extension sur la rue Erasme est livrée par l’équipe composée de l’architecte Luc-Arsène Henry, du designer Philippe Starck et du paysagiste Pascal Cribier. Un jardin intérieur est créé au cœur de l’îlot.

L'ENSAD - L'extension sur la rue Erasme

L’ENSAD – L’extension sur la rue Erasme

Monolithique, le bâtiment se présente sur la rue Erasme comme un grand bloc de marbre blanc. Au centre de la façade, une grande surface vitrée éclaire les bureaux de l’administration. Côté jardin, la façade est inclinée pour gagner des mètres carrés. Des ateliers éclairés par des cours anglaises sont créés au sous-sol.

Sources :
– www.ensad.fr
– Guide d’architecture Paris 1900-2008, Eric Lapierre, Pavillon de l’Arsenal, 2008.

VISITES GUIDÉES