Le Louxor
Palais du Cinéma

Le Louxor Palais du Cinéma

Un Palais du cinéma inspiré de l’Egypte antique

Le Louxor, « Palais du cinéma », est construit en 1921 par l’architecte Henri Zipcy (nom parfois estropié en Ripey) pour le compte d’Henri Silberger. Son style est original pour l’époque puisqu’il puisse ses références dans l’Egypte antique, sans doute inspiré par le film muet « Cléopatra » tourné en 1917. A l’origine, le Louxor est une vaste salle unique de 1.200 places. Son système constructif est moderne : l’ossature externe est en béton armé et le remplissage en matériau léger. Bénéficiant d’une grande hauteur sous plafond, elle comporte alors deux grands balcons superposés; son décor de style néo-égyptien est éblouissant. Sur les façades extérieures, le décor conçu dans le même style donne tout son caractère à l’édifice : mosaïques multicolores des céramistes Gentil et Bourdet, colonnes égyptiennes, motifs floraux, scarabées, cobras.

Le Louxor

Une discothèque gay

Dans les années 1950, le Louxor n’est pas épargné par le déclin de la fréquentation des cinémas. La salle se modernise avec le cinémascope. Sa programmation évolue ; des films indiens et égyptiens y font leur apparition dans les années 1970. En 1983, le cinéma ferme ses portes et est racheté par le groupe Tati. Face à l’interdiction de percer les façades pour y ouvrir un magasin, le groupe met en location l’ancien cinéma. D’abord rebaptisé « la Dérobade », il devient une discothèque antillaise. En 1987, le Louxor accueille la plus grande discothèque gay parisienne, le « Mégatown », dirigé par David Girard, l’un des piliers de la nuit parisienne.

Une réhabilitation complète

Fermé en 1990, le Louxor connaît ensuite une période d’abandon avant d’être racheté en 2003 par la Ville de Paris. Réhabilité par l’architecte Philippe Pumain, le Louxor rouvre enfin ses portes en avril 2013. La grande salle baptisée « salle Youcef Chanine » est restaurée dans le style néo-égyptien. Deux salles plus petites sont créées en sous-sol. A l’angle du bâtiment, la terrasse, transformée en café, offre une vue spectaculaire sur le carrefour Barbès-Rochechouart.

Le Louxor : la salle « Youssef Chahine » ©cinéma Louxor

Une programmation exigeante

La programmation du Louxor est exigeante et des événements y sont régulièrement organisés : le festival « Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient » a lieu chaque année en mai. L »‘Université populaire » convie chaque mois une personnalité extérieure au cinéma (écrivain, plasticien, homme politique, chanteur, sportif) et lui propose d’animer une séance autour d’un film de son choix.

Sources :
Lapierre (Eric), Guide d’Architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.
Les amis du Louxor
L’association Paris-Louxor

Adresse : 170 boulevard de Magenta

Métro : Barbès-Rochechouart

Arrondissement : 10e

Téléphone :