Bobino

Bobino

Bobino est un célèbre music-hall créé en lendemain de la Première Guerre mondiale.

Bobino

Bobino

A cette adresse existe dès 1800 le bal des Gigolettes, rebaptisé ensuite bal des Escargots. Dans les années 1850-1860, le lieu est devenu le bal-restaurant des Mille-Colonnes, fréquenté par André Gill et Barbey d’Aurevilly.

Dans les années 1870, un café-concert baptisé les Folies Bobino est construit et peut accueillir 200 personnes. En 1901, acquise par la société Pathé, la salle prend le nom de Bobino et s’oriente vers la chanson et le music-hall.

En 1918, la salle est agrandit. En 1927, sous l’impulsion de son directeur, Paul Fournel, Bobino devient une grande salle de spectacle, dotée d’un théâtre à l’italienne, et pouvant accueillir jusqu’à 1.000 personnes. C’est l’unique grande salle de la rive gauche qui se consacre à la chanson, programmant Lucienne Boyer ou Edith Piaf.

En 1958, Félix Vitry et Bruno Coquatrix reprennent la direction de la salle, et programment humoristes et artistes moins connus. Dès 1960, Bruno Coquatrix, par ailleurs propriétaire de l’Olympia, se retire du projet. Après avoir accueilli de grandes stars de la chanson (Joséphine Baker, Georges Brassens, Barbara, Léo Ferré), Bobino ferme en 1985.

Bobino

Bobino

Rasée par des promoteurs en 1985, cette salle mythique est remplacée par un hôtel de luxe et une discothèque. A partir de 1991, le lieu accueille à nouveau des spectacles sous le nom de studio Bobino. Rénovée en 2010 et dirigée par Jean-Marc Dumontet, la salle renoue avec sa fonction première, programmant concerts, comédies musicale et one man show.

Voir la programmation sur www.bobino.fr

Source :
– Guide du promeneur 14e arrondissement, Michel Dansel, Parigramme, 1997.

VISITES GUIDÉES