L’hôpital Hôtel-Dieu

L’hôpital Hôtel-Dieu

L'Hôtel-Dieu au XVIIIe siècle sur le plan de Turgot : l'établissement se situe sur le parvis de la cathédrale, le long du petit bras de la Seine (son nom est inscrit sur le bâtiment...),

L’Hôtel-Dieu au XVIIIe siècle sur le plan de Turgot : l’établissement se situe sur le parvis de la cathédrale, le long du petit bras de la Seine (son nom est inscrit sur le bâtiment…),

Un hôpital implanté au sud du parvis de Notre-Dame

Maurice de Sully, évêque de Paris et initiateur de l’édification de la cathédrale Notre-Dame de Paris, entreprend en 1165 la reconstruction complète de l’Hôtel-Dieu dont la présence est attestée depuis le IXe siècle. L’édifice est alors implanté sur l’île de la Cité, sur le côté sud du parvis, entre le Petit Pont et le Pont au Double (voir son implantation sur le plan de Turgot ci-dessus). Sa vocation première est de soigner les miséreux. Au XVIIe siècle, la vocation des établissements hospitaliers évolue : il s’agit maintenant d’enfermer les pauvres pouvant être dangereux pour l’ordre public. L’hôpital prend le nom d’hôpital général et devient un lieu de réclusion.

L'hôpital Hôtel-Dieu vu de la Seine

L’hôpital Hôtel-Dieu vu de la Seine

Au XVIIIe siècle, le rôle de l’hôpital s’adoucit grâce aux réflexions des philosophes des Lumières. Il a pour vocation la bienfaisance et devient enfin un lieu de soin et de guérison des malades. En 1772, un incendie détruit une grande partie de l’hôtel-Dieu.

Hôpital l’hôtel-Dieu - galeries latérales et chapelle

Hôpital l’hôtel-Dieu – galeries latérales et chapelle

Une reconstruction au nord du parvis de Notre-Dame

Sous le Second Empire, l’hôpital est reconstruit sur le côté nord du parvis de Notre-Dame de Paris. Dirigés par l’architecte Emile Gilbert, les travaux s’échelonnent entre 1864 et 1874. Inspiré du modèle de l’hôpital Lariboisière, l’Hôtel-Dieu reproduit son parti architectural hygiéniste : des pavillons isolés disposés parallèlement pour une meilleure circulation de l’air s’organisent autour d’une cour centrale axée sur la chapelle. A l’entrée, des galeries ouvertes à arcades formant un rectangle autour d’un petit jardin à la Française rappellent l’architecture des cloîtres.

Hôpital l’hôtel-Dieu - Le jardin à la Française

Hôpital l’hôtel-Dieu – Le jardin à la Française

Un bâtiment bientôt coupé en deux entités

Avec le départ de plusieurs services pour l’hôpital Cochin, l’avenir de l’Hôtel-Dieu s’assombrit. En 2019, un projet hybride semble retenu. Côté Seine, la partie médicale sera réduite à 35.000 m2. Côté parvis de la cathédrale Notre-Dame, 20.000 m2 de l’ancien hôpital sont confiés au promoteur Novaxia. Outre une crèche, un espace restauration de 3.500 m2 (destiné aux touristes affluant sur ce site historique) et une résidence étudiante, l’élément phare du projet devrait être un incubateur d’une centaine de starts-up tournées vers les biotechnologies et l’intelligence artificielle géré par l’américain Biolabs. La partie hospitalière devrait être réaménagée d’ici 2023, la partie cédée à Novaxia en 2025.

Sources :
Guide du Patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Michel Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.
Les échos

Adresse : Parvis Notre-Dame – Place Jean Paul II

Métro : Cité

Arrondissement : 4e

Téléphone : 01 42 34 82 34