Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’ Hôtel de Guénégaud Musée de la Chasse et de la Nature

L’ Hôtel de Guénégaud Musée de la Chasse et de la Nature


62-64 rue des Archives – M° Rambuteau ou Hôtel de Ville - Tél : 01.53.01.92.40

marais

L’hôtel de Guénégaud est élevé au milieu du XVIIe siècle par François Mansart pour Jean-François de Guénégaud des Brosses. Il sert aujourd’hui de cadre au musée de la Chasse et de la Nature.

Cour de l’ Hôtel de Guénégaud
©paris-promeneurs

L’incarnation du style "sévère"

L’hôtel de Guégénaud est élevé sur les plans de François Mansart (1598-1666) entre 1652 et 1655. Cet hôtel incarne la sobriété et la rigueur de l’architecture française du milieu du XVIIe siècle.

L’ Hôtel de Guénégaud : la façade sur le jardin
©Musée de la Chasse et de la Nature

Bâti entre cour et jardin, l’hôtel se compose d’un corps de logis et de deux ailes en retour. Les façades sont empreintes d’une extrême simplicité : c’est le premier exemple parisien du « style sévère   ». Elles sont animées par de simples bandeaux   saillants autour des baies et par un bandeau horizontal entre les deux niveaux. Le petit avant-corps central est marqué par des refends   à ses extrémités. Son décor sculpté se résume à des corniches moulurées reposant sur des consoles  .

L’hôtel de Guénégaud : le célèbre escalier à jour central

A l’intérieur, le grand escalier ou degré est le morceau de bravoure de l’architecte. Né au début du XVIIe siècle, l’ escalier à jour central (porté par des voûtes) est ici une véritable œuvre d’art : le départ de l’escalier apparaît comme une vis, puis il devient un escalier suspendu.

Aile gauche de l’hôtel de Guénégaud
©paris-promeneurs

Jean-François de Guénégaud, conseiller d’Etat

Le commanditaire de cet hôtel est Jean-François de Guénégaud des Brosses. Cet ambitieux a commencé sa carrière comme secrétaire du roi   en 1626, puis il devient successivement trésorier de France à Soissons (1630), commissaire de la Marine (1632), maître à la Chambre des Comptes. Sa consécration comme un puissant personnage proche de pouvoir royal vient en 1643 où il est nommé conseiller d’état.

Le musée de la Chasse : le jardin à la Française sous la neige
©paris-promeneurs

En 1703, l’hôtel est vendu à un financier, Jean Romanet, qui procède à des aménagements. En 1766, la demeure est acquise par la famille Thiroux qui le conserve jusqu’en 1895.

le musée de la Chasse : un ours polaire plus vrai que nature accueille les visiteurs
©paris-promeneurs

Le musée de la Chasse et de la Nature

Au XIXe siècle, l’hôtel se dégrade et est transformé en locaux commerciaux. Menacé de destruction en 1959, il est acheté par la Ville de Paris en 1962.

En 1967, le Musée de la Chasse et de la Nature s’installe dans l’hôtel de Guénégaud, grâce à l’initiative d’un couple de collectionneurs, Jacqueline et François Sommer.

Le musée de la Chasse
©paris-promeneurs

A l’intérieur, le musée présente de superbes collections comprenant des trophées  , des animaux naturalisés, des tableaux de peintres animaliers, des tapisseries ayant trait à l’histoire de la chasse, du mobilier et des armes  .

D’excellentes expositions temporaires sont également organisées, faisant souvent dialoguer art classique et œuvres contemporaines.

Le musée migre dans l’hôtel de Mongelas

En 2002, le musée s’agrandit avec l’acquisition de l’hôtel mitoyen, l’hôtel de Mongelas. Réouvert en 2007, le musée est désormais installé dans l’hôtel de Mongelas. L’hôtel de Guénégaud abrite quant à lui le siège de la fondation de la Maison de la Chasse et de la Nature, ainsi qu’un club privé, le Club de la Chasse.

L’hôtel de Mongelas abrite désormais les collections du musée
©paris-promeneurs

Horaires d’ouverture : le musée est ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h, le mercredi jusqu’à 21h30.

Pour l’architecte François Mansart, voir également l’hôtel de la Vrillière, l’hôtel Carnavalet, le couvent des Feuillants, la Bibliothèque nationale, le monastère du Val-de-Grâce, l’église de la Visitation Sainte-Marie, le couvent des Minimes.

Sources :
Chadych (Danielle), Le Marais, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2010
Gady (Alexandre), Les Hôtels particuliers de Paris, Paris, Parigramme, 2008.
Le Guide du Patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.


62-64 rue des Archives – M° Rambuteau ou Hôtel de Ville - Tél : 01.53.01.92.40

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris