Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’église Sainte-Marguerite

L’église Sainte-Marguerite


36 rue Saint-Bernard – M° Charonne - 01 43 71 34 24

11e arrondissement

L’église Sainte-Marguerite conserve le plus grand décor parisien en trompe  -l’œil.

L’église Sainte-Marguerite
©paris-promeneurs

Remettre les paroissiens dans le droit chemin

Au XVIIe siècle, les autorités religieuses s’inquiètent de l’absence de paroisse dans ce quartier populaire, situé dans le faubourg Saint-Antoine : « Les libertins et les convertis sont en très grand nombre dans le faubourg et, n’étant pas veillés de près, se dispersent même du devoir pascal sans craindre d’être connus".

Commencée en 1637, l’église n’est achevée qu’en 1703 et devient église paroissiale en 1712. Conçue en forme de croix latine, l’église est couverte d’une voûte en berceau à pénétration. Recouvert d’ardoises, son clocher est une tour en bois, de section carrée, placée à la croisée du transept  . Il contient quatre cloches.

L’église Sainte-Marguerite - La chapelle des Ames du Purgatoire

Un exceptionnel décor en trompe  -l’œil

Entre 1760 et 1765, l’architecte Victor Louis construit la Chapelle des âmes du Purgatoire, référence au culte des morts et à l’existence du purgatoire.

Deux brillants artistes exécutent le décor : Paolo Antonio Brunetti et Gabriel Briard. La chapelle est encadrée par deux murs en trompe  -l’œil sur lesquels sont peintes des enfilades de colonnes. Ainsi, par effet de perspective, la chapelle paraît plus large qu’elle n’est en réalité.

Deux magnifiques frises courent au-dessus des colonnes peintes, imitant des bas-reliefs   : "Jacob expirant au milieu des siens" et "Les Funérailles du patriarche et son transport". De grandes figures allégoriques apparaissent entre les colonnes : elles évoquent la brièveté de la vie et la vanité du monde terrestre.

Au fond de la chapelle, derrière l’autel, le décor en trompe  -l’œil également représente les vertus cardinales (prudence, justice, force et tempérance) et les vertus théologales (foi, espérance, charité).

L’église Sainte-Marguerite - La chapelle des Ames du Purgatoire

Suite à des infiltrations dans la chapelle, ce décor de premier ordre est actuellement en attente de restauration et n’est hélas pas accessible au public. L’église reste ouverte en journée.

Une plaque placée sur un mur précise que le Dauphin, fils de Louis XVI et Marie-Antoinette, mort en captivité à 10 ans dans la prison du Temple, est enterré dans ce cimetière. Après exhumation du corps en 1894, il fut prouvé que ce corps n’était pas celui du dauphin.

Pour l’architecte Victor Louis, voir également la Comédie-Française, le Palais-Royal, le prieuré Notre-Dame de Bonsecours.

Source :
- Guide du Promeneur 11e arrondissement, Denis Michel et Dominique Renou, Parigramme, 1993.
- Guide du Patrimoine Paris, Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.


36 rue Saint-Bernard – M° Charonne - 01 43 71 34 24

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris