Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’opéra Comique La salle Favart

L’opéra Comique La salle Favart


Place Boieldieu – M° Richelieu-Drouot - Tel : 01.42.44.45.40

2e arrondissement

Installé dans la salle Favart, l’Opéra Comique a été fondé sous le règne de Louis XIV.

L’opéra Comique - La première salle (détruite)

Par opposition au répertoire de la Comédie-Française, le répertoire de l’ Opéra Comique est constitué de pantomimes et de parodies d’opéra. Louis XIV autorise des troupes à produire ce genre théâtral en 1714.

Itinérant et régulièrement fermé, l’Opéra-Comique fusionne avec la Comédie Italienne et s’installe en 1762 à l’ hôtel de Bourgogne (voir la Tour de Jean sans Peur). En 1779, un arrêté interdit les comédies en italien et la Comédie Italienne prend le nom d’Opéra-Comique.

En 1780, le duc de Choiseul, endetté par une vie trop fastueuse, fait lotir son hôtel situé près des Grands Boulevards. Sur la place des Italiens (rebaptisée place Boieldieu en 1852), l’architecte Jean-François Heurtier bâtit la première salle de l’Opéra-Comique. Cette salle est inaugurée en 1783 en présence de la reine Marie-Antoinette.

En 1838, la salle disparaît dans un incendie et est reconstruite par les architectes Jean-Jacques Huvé et Louis Réguier de Guerchy. En 1887, un nouvel incendie la ravage.

L’ Opéra-Comique - La Salle Favart (salle actuelle)
©paris-promeneurs

La salle actuelle est reconstruite de 1894 à 1898 par Louis Bernier dans le style éclectique. Sa façade est marquée par un avant-corps central. A l’étage, un grand balcon précède remarquable trois baies cintrées encadrées de colonnes corinthiennes  . Au-dessus, six cariatides   soutiennent la corniche. Dans les niches latérales, des statues représentent la Musique par Denys Puech et la Poésie par Ernest Guilbert.

A l’intérieur, la salle de spectacle, d’une capacité de 1.500 places, est décorée à outrance dans le style pompier. Dix cariatides   de Jules Coutan sont placées sous les secondes loges tandis que des mascarons  , guirlandes, boucliers complètent le décor. Au plafond, « La Gloire regardant passer les fictions lyriques  » est l’œuvre du peintre Jean-Jacques Benjamin-Constant.

Le grand foyer, récemment restauré, est éblouissant : stucs travaillés, marbres de Sarrancolin, lustres Christofle en bronze doré, lambris en acajou. Sur les murs, le peintre Albert Maignan a décliné en 1898 quelques grandes scènes d’opéras-comiques fameux.

L’ Opéra-Comique - Le foyer

Sources :
- Guide du promeneur 2e arrondissement, Dominique Leborgne, Parigramme, 1995.
- www.opera-comique.com
- Guide du patrimoine Paris, Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.


Place Boieldieu – M° Richelieu-Drouot - Tel : 01.42.44.45.40

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris