Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel Peyrenc de Moras ou hôtel Biron Le musée Rodin

L’hôtel Peyrenc de Moras ou hôtel Biron Le musée Rodin


79, rue de Varennes – M° Varennes - Tel : 01 44 18 61 10

7e arrondissement

Le Musée Rodin a pour cadre l’hôtel Peyrenc de Moras, appelé également hôtel Biron, une magnifique demeure du XVIIIe siècle où le sculpteur Rodin eut son atelier.

Le musée Rodin : la façade sur le jardin

Le financier Peyrenc de Moras

L’architecte Jean Aubert construit entre 1727 et 1737 un hôtel particulier pour le compte du financier Abraham Peyrenc de Moras. Ayant fait fortune grâce à la banque Law, Peyrenc habitait auparavant le Marais, dans un hôtel qu’il avait également fait construire, l’hôtel Bergeret de Frouville.

Situé dans les faubourgs de la ville, l’hôtel se présente à la fois comme une maison de ville entre cour et jardin, et comme une maison de plaisance. La demeure est isolée au milieu du jardin, ce qui est encore peu fréquent à Paris. Ses gracieux avants-corps latéraux s’incurvent aux angles.

Double en profondeur, l’hôtel présente de très beaux salons d’angle en rotonde   sur le jardin. Ce parti est similaire à celui du Palais-Bourbon construit par le même architecte.

A l’intérieur, les très belles boiseries d’époque, vendues à la fin du XIXe siècle, ont pu être miraculeusement retrouvées et remontées, notamment les boiseries Rocaille des salons d’angle.

Le musée Rodin : salle d’exposition

Le maréchal de Biron

De 1736 à 1753, l’hôtel est habité par la duchesse du Maine, fille légitimée de Louis XIV et de Mme de Montespan ; les fêtes qu’elle donne dans son château de Sceaux sont fastueuses et prisées par l’aristocratie. En 1753, Louis-Antoine de Gontaut-Biron, futur maréchal de Biron, en fait l’acquisition et laisse son nom à l’hôtel. A partir de 1788, de nombreux propriétaires et locataires vont se succéder. En 1820, la duchesse de Charost vend la propriété à des religieuses qui y créent un établissement d’éducation pour jeunes filles.

En 1876, une chapelle de style néo-gothique est bâtie dans le jardin. Elle est réalisée par l’architecte Juste Lisch.

Au tout début du XXe siècle, les bâtiments sont à l’abandon et leur avenir très incertain. A partir de 1905, plusieurs locataires s’y installent. Parmi eux, l’écrivain Jean Cocteau, le peintre Henri Matisse, la danseuse Isadora Ducan, la sculptrice Clara Westhoff (épouse du poète Rainer Maria Rilke).

Le musée Rodin : la façade sur la cour d’honneur

L’atelier d’Auguste Rodin

En 1908, Auguste Rodin y occupe lui aussi un appartement puis à partir de 1911 la totalité de l’hôtel. La même année, l’hôtel est vendu à l’ Etat. Mais Rodin refuse de quitter les lieux et propose d’offrir à l’Etat l’ensemble de son œuvre à condition d’ y demeurer pour le restant de ses jours. Rodin meurt en 1917 ; le musée Rodin est inauguré dès 1919.

Le musée Rodin et son jardin sont un magnifique écrin pour exposer les œuvres de ce génie de la sculpture. Outre les collections permanentes, le musée propose des expositions temporaires autour de Rodin et de la sculpture.

Horaires d’ouverture : le musée est ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10h à 17h45.

Le musée Rodin : salle d’exposition
©François Cavelier

Pour l’architecte Jean Aubert, voir également le Palais-Bourbon.

Pour l’architecte Juste Lisch, voir également la gare Saint-Lazare, le Grand Hôtel Terminus.

Sources :
- Belles Demeures de Paris, ouvrage collectif, Paris, Hachette Réalités, 1977.
- Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 2008.
- www.musee-rodin.fr


79, rue de Varennes – M° Varennes - Tel : 01 44 18 61 10

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris