Pont de paris

Architecture moderne et contemporaine

Accueil > Architecture moderne et contemporaine > Caserne de pompiers rue Mesnil

Caserne de pompiers rue Mesnil


8 rue Mesnil – M° Victor Hugo

16e arrondissement

La caserne de pompiers de la rue Mesnil est la seule commande publique de Robert Mallet-Stevens, un des principaux architectes du mouvement moderne en France.

JPEG - 50.8 ko
Caserne de pompiers, rue Mesnil
©paris-promeneurs

Une carrière axée sur la clientèle privée

Robert Mallet-Stevens (1886-1945) est une des figures majeures en France du mouvement architectural de la Modernité. Il connaît à partir des années 1920 une certaine renommée auprès d’une clientèle bourgeoise attirée par l’avant-gardisme. Ses œuvres les plus célèbres sont la villa Poiret, la villa Noailles, la villa Cavroix et les hôtels particuliers rue Mallet-Stevens.

La caserne de pompiers de la rue Mesnil est son unique commande publique, réalisée pour la Ville de Paris en 1936.

Une organisation rationnelle

Le programme comprend trois parties : des garages pour véhicules, des bureaux et des logements.

La caserne est bâtie en « L » : le rez-de-chaussée de l’aile sur la rue est dévolue aux véhicules tandis que le premier étage accueille les bureaux et le réfectoire. Le deuxième étage abrite les dortoirs des pompiers. Perpendiculaire à la rue, la seconde aile est affectée dans ses étage supérieurs aux appartements des familles.

Très fonctionnelles, les trois entrées sont placées sur la rue : celle des bureaux à gauche, celle des véhicules au centre, celle des logements à droite.

A l’intérieur, Mallet-Stevens applique des couleurs différentes suivant les fonctions : le rouge pour la partie technique, le gris et le blanc pour la troupe de pompiers, et une couleur distincte par étage de logement.

La signature Mallet-Stevens

On retrouve dans cette caserne plusieurs partis pris architecturaux chers à Mallet-Stevens.

L’horizontalité du bâtiment est exprimée par les longues baies du 1er et du 2e étage. La verticalité est marquée par la tour saillante qui abrite les escaliers de secours. Les fenêtres d’angle sont également une marque de fabrique de l’architecte. Enfin, l’interpénétration des deux volumes perpendiculaires est exprimée par la présence de balconnets en saillie.

L’état actuel des façades ne restitue malheureusement pas l’élégance du bâtiment à son origine.

Pour l’architecte Robert Mallet-Stevens, voir également la villa Barillet, l’immeuble d’habitation rue Méchain, l’hôtel-atelier des frères Martel.

Source :
- Robert Mallet-Stevens, L’œuvre complète, le centre Pompidou, 2005.


8 rue Mesnil – M° Victor Hugo

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris