Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel de Mortagne

L’hôtel de Mortagne


51 rue de Charonne – Métro Ledru-Rollin

11e arrondissement

L’hôtel de Mortagne rappelle le souvenir de Jacques de Vaucanson, célèbre inventeur, qui y habite à partir de 1746.

L’hôtel de Mortagne
©paris-promeneurs

Une ancienne folie  

A l’origine, la folie   Nourry est bâtie en 1661 par l’architecte Pierre Delisle-Mansart pour Jacques Nourry, secrétaire des commandements du roi. En 1711, le comte Antoine de Mortagne, 1er écuyer de la duchesse d’Orléans, en fait l’acquisition et lui laisse son nom.

Vaucanson, un génial inventeur

Jacques de Vaucanson (1709-1782) est un inventeur originaire de Grenoble. Très jeune, il est capable de réaliser des pièces horlogères très complexes. Il étudie de 1728 à 1731 la mécanique, la physique, l’anatomie et la musique. En 1733, il construit son premier automate, le flûteur automate, qui joue de la flûte traversière. Il en réalisera bien d’autres, dont un canard digérateur qui peut manger et digérer… une invention assez controversée.

Nommé en 1741 inspecteur général des manufactures de soie, Vaucanson met au point des mécanismes qui améliorent le moulinage de la soie et le tissage des tissus façonnés. En 1745, il crée un métier à tisser plus performant, grâce notamment à un système de navettes. En 1751, il invente le premier grand tour à dévider, entièrement métallique. Dès 1746, Vaucanson s’est installé à l’hôtel de Mortagne. Il y fait venir sa collection d’automates.

La machine à tisser de Vaucanson
©Conservatoire des Arts et Métiers

Le 1er musée des Arts et Métiers

A la mort de Vaucanson, le roi Louis XVI hérite de sa collection. Tous ses automates, vendus auparavant, ont disparu. Passionné de mécanique, le roi crée le premier musée des Arts et Métiers dans l’hôtel de Mortagne . La fameuse machine à tisser de Vaucanson est aujourd’hui conservée dans l’actuel Conservatoire des Arts et Métiers.

L’hôtel de Mortagne est masqué de la rue par un immeuble moderne. On le découvre en empruntant le passage Charles Dallery. S’il a été complètement dénaturé à l’intérieur, ses façades décorées de guirlandes de fleurs et de mascarons   sculptés conservent du caractère.

Pour l’architecte Pierre Delisle-Mansart, voir également l’hôtel Delisle-Mansart.

Source :
- Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.


51 rue de Charonne – Métro Ledru-Rollin

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris