Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’église des Blancs - Manteaux

L’église des Blancs - Manteaux


12 rue des Blancs-Manteaux – M° Hôtel de Ville

marais

L’église Notre-Dame des Blancs-Manteaux rappelle la présence du monastère des Blancs-Manteaux fondé en 1258 par un ordre mendiant, les Servites de Marie, reconnaissables à leur manteau de laine blanche.

L’église des Blancs-Manteaux - La façade de l’ancienne église des Barnabites remontée sur le portail Sud
©paris-promeneurs

Plusieurs ordres   successifs

En 1258, Saint-Louis donne un couvent aux moines de l’ordre des Servites de Marie. Les servites sont surnommés les Blancs-Manteaux en raison de leur habit de couleur blanche, symbole de la virginité de la Vierge. Cet ordre mendiant est destiné à la vie contemplative, mais également à l’apostolat.

En 1274, des frères Ermites de l’ordre de Saint-Guillaume, appelé Guillemites, remplacent les Blancs-Manteaux dans ce monastère. Au XVIIe siècle, des moines bénédictins de la congrégation de Saint-Maur les remplacent à leur tour. Ils y installent leur noviciat, fort réputé et rival de celui de Saint-Germain-des-Prés.

L’église des Blancs-Manteaux - Le clocher
©paris-promeneurs

Une église rebâtie au XVIIe siècle

Le couvent menaçant, il est reconstruit de 1685 à 1690 par l’architecte Charles Duval. Faute de moyen, le portail   de la façade Sud n’est pas achevé.

A l’intérieur, l’édifice est dépourvu de transept  . La nef voûtée en berceau est particulièrement lumineuse : elle est éclairée par de vastes fenêtres hautes cintrées et repose sur de grandes arcades scandées de pilastres   corinthiens  . Ces arcades sont sommées de 18 médaillons figurant la Vierge, le Christ, les apôtres, les saints.

L’église des Blancs-Manteaux - La façade de l’ancienne église des Barnabites remontée sur le portail Sud
©paris-promeneurs

La façade de l’église des barnabites

L’église des Blancs-Manteaux ne recevra sa façade qu’en 1863 : elle provient de la façade de l’église des Barnabites, sur l’île de la Cité, élevée en 1703 par l’architecte Jean-Sylvain Cartaud (1675-1758). Cette église fut démolie au moment du percement du boulevard du Palais : l’architecte Victor Baltard fit remonter cette façade sur le portail   de l’église des Blancs-Manteaux.

De belles proportions, la façade de Cartaud est percée d’une porte en plein cintre encadrée de pilastres   doriques. Au-dessus, la fenêtre centrale est encadrée de pilastres   ioniques ; elle s’épaule sur deux consoles   renversées placées aux extrémités.

Autre vestige du couvent, la fontaine dite des Guillemites, œuvre de Jean Beausire (1705), a été remontée en 1929 contre le mur Est de l’église.

Pour l’architecte Jean-Sylvain Cartaud, voir également l’hôtel de Boisgelin, la maison du duc d’Orléans, la confrérie des Orfèvres, le couvent de la Madeleine de Traisnel, la basilique Notre-Dame des Victoires, le lotissement de l’hôtel de Choiseul.

Pour l’architecte Victor Baltard, voir également l’église Saint-Augustin, l’église Saint-Philippe du Roule, l’hôtel du Timbre, l’église du Saint-Esprit, la Mairie du 2e arrondissement, les Halles de Paris.

Source :
Chadych (Danielle), Le Marais, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2010.


12 rue des Blancs-Manteaux – M° Hôtel de Ville

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin