Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > La barrière d’Enfer

La barrière d’Enfer


Place Denfert-Rochereau – M° Denfert-Rochereau

14e arrondissement

Construite par l’architecte Claude-Nicolas Ledoux, la barrière d’Enfer est l’une des barrière d’octroi   de l’enceinte des Fermiers généraux.

La barrière d’Enfer
©paris-promeneurs

Le nom de cette barrière d’octroi   provient de la rue d’Enfer. Elle est édifiée en 1787 par l’architecte Claude-Nicolas Ledoux. A cette époque, on prévoit la construction de 61 barrières, appelées également « propylées », fermant Paris. L’objectif est de taxer les marchandises entrant dans Paris par une taxe perçue par la Ferme générale.

La barrière d’Enfer est constituée de deux pavillons identiques. De style néo-classique, les façades sont agrémentées d’arcades en plein cintre, encadrées de claveaux   saillants en harpe  . Sous la corniche à modillons  , une frise sculptée par Jean-Guillaume Moitte représente des danseuses.

Le pavillon Est est occupé par l’inspection générale des carrière. C’est également l’entrée des catacombes de Paris. Le pavillon ouest est occupé par le service de la voirie de Paris.

Pour l’architecte Claude-Nicolas Ledoux, voir également l’hôtel d’Hallwyll, la barrière du Trône, la barrière de Chartres, la rotonde de la Villette, l’hôtel de Melle Duchesnois, l’hôtel Thélusson.

Source :
- Guide du promeneur 14e arrondissement, Michel Dansel, Parigramme, 1997.


Place Denfert-Rochereau – M° Denfert-Rochereau

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris