Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > La reconversion de la caserne de Reuilly

La reconversion de la caserne de Reuilly


20 rue de Reuilly – M° Reuilly-Diderot

12e arrondissement

A l’emplacement de la célèbre Manufacture royale de Glaces de Miroirs créée par Jean-Baptiste Colbert s’est installée la caserner de Reuilly en 1830. Elle sera bientôt reconvertie en logements.

JPEG - 69.9 ko
La caserne de Reuilly - Vue aérienne

En 1634, Rivière Dufresny fonde à cet emplacement une manufacture de glaces qui va connaître un développement considérable.

En 1665, Jean-Baptiste Colbert, ministre des Finances de Louis XIV, souhaite donner à la France une indépendance en matière de fabrication de verre et de miroirs. Jusqu’ici, c’est la République de Venise qui fournit l’Europe entière.

La Manufacture royale de Glaces de Miroirs est créée par lettre patente en 1665. La fabrication commence dans le faubourg Saint-Antoine sous la direction de Nicolas du Noyer. Des ouvriers vénitiens sont embauchés pour copier les procédés de fabrication vénitiens. Avec plus de 400 ouvriers, c’est la plus grosse entreprise du faubourg.

En 1667, la fabrication est transférée dans la Manche, à Tourlaville tandis que la Manufacture parisienne est chargée des opérations de façonnage : doucissage, polissage et argenture du verre.

En 1692, Louis Lucas de Nehou invente un nouveau procédé : le coulage. Il consiste à couler du verre en fusion sur une table de cuivre et de l’égaliser à la main avec un rouleau. Une nouvelle manufacture est établie à Saint-Gobain dans l’Aisne, car ce procédé de fabrication du verre requiert énormément de bois.

Le projet industriel de Colbert atteint ses objectifs puisqu’à la fin du règne de Louis XIV, la France fournit l’Europe entière en verre, supplantant la concurrence vénitienne. A la Révolution, la manufacture Royal perd ses privilèges et devient Saint-Gobain.

JPEG - 56.5 ko
La caserne de Reuilly - Le bâtiment principal en fond de cour

Le site de la rue de Reuilly est vendu à l’armée en 1832, qui y installe des régiments d’infanterie, de cavalerie et d’artillerie. En cas d’émeute populaire dans le faubourg, l’armée peut rapidement intervenir…

En 1847, les bâtiments anciens sont démolis et une nouvelle caserne est construite. Derrière la grille d’entrée, le bâtiment principal est situé au fond de la place d’arme. Il est encadré par deux bâtiments perpendiculaires qui se font face.

Après la fermeture de la caserne, les bâtiments abritent de 1999 à 2011 le tribunal aux Armées de Paris. En 2013, Paris Habitat fait l’acquisition des bâtiments de l’ancienne caserne. Un centre d’hébergement d’urgence ainsi que plusieurs associations, dont Emmaüs, s’y installent.

En 2015, un projet de reconversion en logements est retenu à la suite d’une enquête publique. Les 3 bâtiments qui entourent la place d’arme ainsi que les 2 pavillons d’entrée seront conservés. Six agences d’Architecture ont été choisies pour construire un ensemble de 600 logements ainsi qu’une crèche.

Source :
- Guide du promeneur 12e arrondissement, Danielle Chadych, Parigramme, 1995.


20 rue de Reuilly – M° Reuilly-Diderot

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites du Paris pittoresque
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris