« La beauté d’une ville »
au Pavillon de l’Arsenal

« La beauté d’une ville » au Pavillon de l’Arsenal

Exposition « La beauté d’une ville » ©Matthieu Torres et Juliette Alexandre

Face à l’urgence de la transition climatique et en pleine crise sanitaire, le Pavillon de l’Arsenal a interrogé une cinquantaine d’architectes, urbanistes, paysagistes, historiens, commissaires d’exposition, philosophes, sociologues… sur la question suivante : » Qu’est-ce qui fait la beauté de Paris ? ».

Depuis des siècles, la fabrication de Paris a toujours animé des polémiques relayées par les grands hommes et les artistes : l’insalubrité, les travaux du préfet Haussmann sous le Second Empire, la construction de la tour Eiffel, la transformation des anciennes Halles de Paris, ou aujourd’hui la pertinence de construire des tours de grande hauteur, d’intégrer plus de végétal à la ville, de la piétonniser en partie sans oublier les nouvelles mobilités… Les habitants de Paris eux-mêmes semblent vouloir de plus en plus participer à cette réflexion sur leur ville et son avenir, dans un contexte de changement climatique de plus en plus visible.

Sous la forme de plans, documents historiques, textes, photographies, affiches et vidéos, cette passionnante exposition explore le caractère protéiforme de la beauté en sept thématiques :
. la Seine, creuset des embellissements de la ville ;
. la morphologie, composition et équilibre entre le vieux et le nouveau Paris ;
. le paysage du piéton, du trottoir aux squares, de l’affichage à l’art urbain ;
. l’architecture, ses règlements, ses couleurs et matériaux, sa force horizontale ;
. les externalités, les ressources qui alimentent la ville, la disparition du stock au profit des flux ;
. la place du vivant, végétaux, animaux, rivières… sa réintroduction organisée ou participative avec le « permis de végétaliser » ;
. l’hospitalité, ou la capacité de la ville à accueillir, protéger et offrir à chacun la possibilité de s’y reconnaître.

Du XVIIIe siècle à aujourd’hui, l’exposition met en lumière la façon dont Paris s’est construite et déconstruite, un pied dans l’histoire, l’autre engagé dans une transition écologique vitale.

Horaires d’ouverture : Jusqu’au 28 novembre 2021, ouvert du mardi au dimanche de 11H à 19H – Entrée gratuite

Adresse : 21 boulevard Morland

Métro : Sully-Morland

Arrondissement : 4e

Téléphone :