L’hôtel
du Tillet de La Bussière

L’hôtel du Tillet de La Bussière

L'hôtel du Tillet de La Bussière : la façade sur la rue Saint-André des Arts

L’hôtel du Tillet de La Bussière : la façade sur la rue Saint-André des Arts

L’hôtel du Tillet de la Bussière a été construit en 1737 ou 1739 dans un but locatif par l’architecte François Debias-Aubry. Il porte le nom d’un de ses premiers occupants. Appartenant à la noblesse de robe, la famille du Tillet de La Bussière compte plusieurs membres travaillant au Parlement et à la Chambre des Comptes de Paris au cours du XVIIIe siècle. L’immeuble échoit ensuite à Charlotte de Roumilly de la Chesnaye, femme de François de l’Hospital, marquis de Saint-Mesme. L’incorruptible généalogiste Bernard Chérin y habite sous Louis XVI. Quasiment ruiné en 1900, l’hôtel est acquis par la famille de Ganay (voir l’hôtel de Ganay) qui le remet en état.

L'hôtel du Tillet de La Bussière : la façade arrondie à l'angle des deux rues

L’hôtel du Tillet de La Bussière : la façade arrondie à l’angle des deux rues

Par sa décoration gracieuse, cet hôtel illustre à merveille le style rococo ou style rocaille en vogue sous Louis XV. Au rez-de-chaussée, des arcades sommées d’agrafes finement sculptées encadrent les ouvertures. Le portail en plein cintre est surmonté d’un mascaron d’homme. Ses vantaux sont décorés de trophées d’armes et de cornes d’abondance. Au premier étage, les consoles du balcon sont magnifiquement ornées de têtes de bélier et de guirlandes de roses. Les ferronneries des garde-corps sont finement ciselées et galbées. Enfin, la façade arrondie à l’angle de la rue Saint-André-des-Arts et de la rue des Grands Augustins, ornée d’un superbe balcon, est particulièrement gracieuse.

L'hôtel du Tillet de La Bussière : la cour intérieure avec ses angles arrondistrès belle

L’hôtel du Tillet de La Bussière : la cour intérieure avec ses angles arrondistrès belle

Pour l’architecte François Debias-Aubry, voir également l’hôtel de Villeroy, l’hôtel de Brienne, l’hôtel de Chimay, l’hôtel Thoinard, l’hôtel de Salm-Dyck, la maison Juliennet, l’hôtel Jacques-Samuel Bernard.

Pour la famille du Tillet de La Bussière, voir également le château de Villarceaux, dans le Val d’Oise : à partir de 1755, Jean-Baptiste du Tillet de La Bussière fait construire le château de Villarceaux, l’une des plus belles demeures de style Louis XV en France. Le jardin est agrémenté d’un très rare « parterre sur l’eau » et a reçu le label « jardin remarquable ».

L'hôtel du Tillet de La Bussière : l'escalier et sa rampe en fer forgé

L’hôtel du Tillet de La Bussière : l’escalier et sa rampe en fer forgé

Sources :
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994.
Dreyfuss (Bertrand), Guide du promeneur 6e arrondissement, Paris, Parigramme, 1994.
Gallet (Michel)), Les architectes parisiens du XVIIIe siècle, Paris, Mengès, 1995.

Adresse : 52 rue Saint-André-des-Arts

Métro : Saint-Michel

Arrondissement : 6e

Téléphone :