Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel particulier habité par Jeanne Poisson

L’hôtel particulier habité par Jeanne Poisson


33 rue du Sentier et 8 rue Saint-Fiacre – M° Bonne-Nouvelle

2e arrondissement

Cet hôtel particulier a été habité à partir de 1741 par Jeanne-Antoinette Poisson (1721-1764) et son mari, Charles-Guillaume Le Normant d’Etiolles. Jeanne-Antoinette deviendra la favorite du roi Louis XV à partir de 1745, sous le titre de Marquise de Pompadour, et exercera une influence politique et artistique jusqu’à sa mort en 1764.

Hôtel du XVIIe siècle Rue du Sentier : l’incongru bâtiment moderne sur rue
©paris-promeneurs

Jeanne-Antoinette Poisson (1721-1764) est née à Paris le 30 décembre 1721 rue de Cléry. Elle est la fille de François Poisson, un affairiste remarqué par les frères Pâris, et de Louise-Madeleine de La Mothe.

François Poisson, commissaire aux vivres du ravitaillement de Paris pendant la disette en 1725, doit s’exiler peu après en Allemagne car il est accusé de trafics et de ventes frauduleuses. Il confie sa fille aux Ursulines de Poissy en 1727.

Hôtel du XVIIe siècle Rue du Sentier : la façade sur cour
©paris-promeneurs

En 1730, Jeanne Poisson est récupérée par sa mère qui va parfaire son éducation dans le domaine des arts : dessin, musique, peinture, danse, chant, déclamation. Louise-Madeleine de La Mothe a pour amant Charles-François Paul Le Normant de Tournehem : il devient le tuteur légal de Jeanne Poisson à partir de 1725. Il est plausible qu’il soit en fait le père biologique de la future marquise de Pompadour.

En 1741, Tournehem marie Jeanne-Antoinette Poisson à son neveu, Charles-Guillaume Le Normant d’Etiolles. C’est dans cet hôtel particulier de la rue du Sentier que s’installe le jeune couple.

Hôtel particulier du XVIIe siècle : la façade sur le jardin
©paris-promeneurs

La suite est connue : Jeanne Poisson est repérée par Louis XV à Versailles lors d’un bal masqué donné à Versailles le 23 février 1745 à l’occasion du mariage du dauphin Louis et de l’infante Marie-Thérèse d’Espagne. Elle devient sa favorite peu après et le roi lui offre le titre de marquise de Pompadour le 24 juin 1745. La marquise va rester sa maîtresse jusqu’en 1751 mais devenue sa fidèle amie, elle continuera à exercer une influence politique et artistique jusqu’à sa mort en 1764.

L’hôtel habité rue du Sentier par le jeune couple Le Normant d’Etiolles a subsisté. Sur la rue du Sentier, on observe à gauche un pavillon ancien, enlaidi par un bâtiment moderne qui surmonte le portail  .

Hôtel particulier du XVIIe siècle : la façade sur le jardin
©paris-promeneurs

Derrière, l’hôtel est situé entre cour et jardin. Ses sobres façades rythmées par de hautes fenêtres rectangulaires doivent dater du règne de Louis XIV. On remarque que certaines sont cintrées : elles ont été agrandies sous Louis XV. A l’intérieur de l’hôtel sont conservées une très belle rampe en fer forgé ainsi que des boiseries datant du début du XIXe siècle.

Au milieu du XIXe siècle, le bâtiment est transformé en local commercial, comme beaucoup d’édifices du Sentier investis par l’industrie textile à cette époque. Elevé de deux niveaux à l’origine, l’hôtel a été surélevé d’un étage. Il est occupé aujourd’hui par des bureaux. La façade sur le jardin est parfaitement visible au n°8 rue Saint-Fiacre. En revanche, la façade sur cour n’est pas accessible.

Après sa séparation avec Jeanne-Antoinette Poisson, Charles-Guillaume Le Normant d’Etiolles s’installe quant à lui dans un hôtel particulier situé au n°33 rue du Sentier, presque en face de l’hôtel qu’il avait habité avec sa jeune épouse.

Source :
Leborgne (Dominique), Guide du promeneur 2e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.


33 rue du Sentier et 8 rue Saint-Fiacre – M° Bonne-Nouvelle

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris