Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel de Vaudreuil

L’hôtel de Vaudreuil


5-7 rue de la Chaise – M° Sèvres-Babylone

7e arrondissement

L’hôtel de Vaudreuil est une demeure d’époque Louis XV malheureusement très dénaturée. Elle a conservé quelques beaux éléments intérieurs.

L’hôtel de Vaudreuil : les bâtiments néoclassique sur rue datent de la fin du XVIIIe siècle
©paris-promeneurs

Cet hôtel est bâti avant 1780 pour le compte de Jean-Baptiste Gaillard de Beaumanoir (1704-1781), fils du fermier-général   Jean Gaillard de Saint-Germain. Cet ancien militaire fait également édifier l’hôtel Gaillard de beaumanoirsitué au n°9 rue de la Chaise, auquel il a laissé son nom.

La demeure est acquise en 1784 par Joseph-Hyacinthe-François de Paule de Rigaud, comte de Vaudreuil, grand fauconnier du roi. Ami du comte d’Artois (frère de Louis XVI), il fait appel à son architecte, Alexandre-Louis Etable de Labrière, pour remanier l’hôtel.

Disposant de revenus considérables grâce à sa mère, fille d’un planteur de Saint-Domingue, Vaudreuil est l’ami des artistes (il héberge un temps le poète Chamfort). Il collectionne également les toiles de l’école flamande et hollandaise, ce qui le mènera à la ruine. Il cèdera d’ailleurs sa collection lors de plusieurs ventes en 1784, 1787 et 1796.

L’hôtel de Vaudreuil : la façade sur cour
©paris-promeneurs

Vaudreuil se sépare également de son hôtel en 1788. La demeure est acquise par la veuve de Jean-Frédéric Phélypeaux de Maurepas, ancien ministre de Louis XV. Elle échoit fin 1793 à sa nièce, Louise-Félicité de Brehan-Pléno, puis en 1796 aux héritiers de celle-ci, les d’Aiguillon et les Chabrillan.

En 1803, les Chabrillan se sépare de l’hôtel au profit d’Elisa Bonaparte (1777-1820), sœur de Bonaparte, mariée à Félix Bacciochi. Celle-ci fait moderniser la demeure par l’architecte Blénaud et ajouter les bâtiments sur rue, dans le style néoclassique. Elle y tient un salon littéraire où l’on croise Fontanes, Boufflers, Arnault, Bouilly, Volney, l’abbé Morellet, La Harpe  , Roederer, Chateaubriand, Laplace, etc.

En 1805, Elisa Bonaparte suit son mari, devenu prince de Lucques et Piombino, en Toscane. Son frère, devenu l’Empereur Napoléon 1er, utilise alors l’hôtel de Vaudreuil pour recevoir des hôtes de marque : le grand-duc de Wurzbourg puis le duc d’Arenberg.

L’hôtel de Vaudreuil : la façade sur le jardin

En 1809, l’hôtel est donné au beau-frère de Pauline Bonaparte, François-Dominique Borghèse, prince Aldobrandini, et son épouse, Adèle-Marie-Françoise de La Rochefoucauld. Les salons de l’hôtel deviennent alors le cadre de réceptions somptueuses.

A la mort du prince Aldobrandini en 1839, l’hôtel est morcelé : le n°5 est acquis par le comte de Sainte-Suzanne et le n°7 par le duc d’Uzès. Ce dernier réunit l’hôtel en 1857. A sa mort en 1878, l’hôtel se transmet à sa fille, Mathilde-Renée.

Loué à une congrégation religieuse puis transformé en clinique durant la guerre de 1914-1918, la demeure est malmenée et perd une bonne partie de son décor intérieur, à l’exception d’un salon Louis XV habillé de très belles boiseries et de trumeaux  , ainsi qu’un boudoir Louis XVI.

Menacé de destruction en 1966, l’hôtel a été sauvé grâce à des associations de défense du patrimoine. Mais il a été profondément dénaturé extérieurement. Ainsi la façade sur cour a perdu ses grandes baies en plein cintre au profit de baies rectangulaires. Pire, des bâtiments modernes franchement très discutables ont été bâtis sur les parcelles voisines : ils écrasent littéralement la vénérable demeure.

Plus allongée, la façade sur le jardin donne aujourd’hui sur le square Roger-Stéphane situé au fond de l’impasse Récamier. L’hôtel de Vaudreuil est aujourd’hui séparé en appartements.

Pour l’architecte Alexandre-Louis Etable de Labrière, voir également l’hôtel Gaillard de Beaumanoir.

Sources :
Gallet (Michel), Les architectes parisiens du XVIIIe siècle, Paris, Mengès, 1995.
Le faubourg Saint-Germain, collection « Paris et ses quartiers », Paris, édition Henri Veyrier, 1987.


5-7 rue de la Chaise – M° Sèvres-Babylone

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin