Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel de Vassan

L’hôtel de Vassan


6 rue de Seine – M° Saint-Germain des Prés ou Odéon

6e arrondissement

Maintenant appelé hôtel de Vassan, l’hôtel de Garsanlan est une demeure du XVIIe siècle, profondément modifiée aux XVIIIe et XIXe siècles.

L’hôtel de Vassan : la façade sur le jardin
©paris-promeneurs

L’hôtel de la reine Marguerite

Marguerite de Valois, première épouse d’Henri IV, connaît d’abord l’exil en Auvergne avant de revenir à Paris en 1605. Elle achète alors à l’Université de Paris une partie du Pré-aux-Clercs, un vaste terrain en bordure de Seine.

En 1607, Jean Autisser est en charge de la construction d’un véritable palais composé de trois pavillons reliés par deux ailes. Implanté perpendiculairement à la Seine, le palais est accompagné d’un jardin et d’un parc s’étirant vers l’ouest jusqu’à l’actuelle rue de Bellechasse. La chapelle des Louanges (voir l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts) est édifiée en 1608 dans le jardin.

A la mort de la reine Margot, le palais est légué à Louis XIII. Le roi le fait démolir, à l’exception de la chapelle des Louanges. Le domaine est loti par cinq financiers : Jacques de Garsanlan, Jacques de Vassan, Jacques Potier, Joachim de Sandras et Louis Le Barbier.

L’hôtel de Vassan : la façade sur le jardin

L’ancien palais divisé en trois lots

Le palais en ruine de la reine Margot est divisé en trois lots. En 1622, Jacques de Vassan fait l’acquisition du n°2-4 rue de Seine et Jacques de Garsanlan du n°6-8. En 1628, le n°10 est acquis par Guillaume Moynerie de La Bobanière.

L’hôtel de Garsanlan

Contrairement à ce qui a longtemps été affirmé, l’hôtel du n°6-8 n’est pas un vestige de l’ancien palais. Il a été édifié entre cour et jardin en 1623. Sur la cour, le corps de l’hôtel comporte trois travées et est encadré de deux pavillons en retour. Sur le jardin, le corps de hôtel est plus large : il est constitué de cinq travées encadrées de pavillons en retour.

Les façades sont caractéristiques des constructions datant des années 1620-1630. Des bandeaux   horizontaux séparent les étages tandis que les fenêtres hautes sont encadrées de chainage de pierre en harpe  . Ces façades sont peut-être inspirées des planches publiées par le grand architecte Pierre Le Muet en 1623.

L’hôtel de Vassan : la façade sur cour

L’hôtel de Vassan

En 1637, Madeleine Bailly, veuve de Jacques de Vassan, achète l’hôtel à Jacques de Garsanlan. Ses descendants le conservent jusqu’au début du XVIIIe siècle. Les Vassan ont laissé leur nom à l’hôtel, mais il faut savoir qu’un autre hôtel de Vassan existait au n°2-4 rue de Seine. Il fut démoli par la Ville de Paris après 1914 et remplacé par le square actuel.

L’hôtel de Garsanlan, appelé désormais hôtel de Vassan, est vendu en 1717 par les Vassan à Pierre Gilbert de Voisin, conseiller d’Etat. En 1775, Pierre III Gilbert de Voisin cède sa propriété au marquis de Mirabeau, époux de Marie-Geneviève de Vassan qui possède déjà l’hôtel du n°2-4.

L’hôtel de Vassan : la façade sur cour

Un hôtel profondément modifié au XIXe siècle

Les héritiers Mirabeau vendent l’hôtel au libraire Jean-Baptiste Garnery qui fait reconstruite le bâtiment sur rue et l’aile gauche dans la cour. D’abord vendu en 1814 à Louis-Chrysotome Michel, la demeure est acquise en 1834 par Nicolas Pichard et son épouse, Marie-Thérèse Le Normant.

Vers 1838-1839, Nicolas Pichard fait doubler en profondeur le corps de l’hôtel côté jardin et le fait également surélever. Avec intelligence, l’architecte réemploie les lucarnes en pierre qui se situaient au niveau du précédent comble dans le nouveau comble. De même, il respecte la modénature   du XVIIe siècle avec les chainages et les bandeaux   de pierre.

A l’intérieur, l’hôtel est entièrement réaménagé. L’escalier précédent, datant des années 1730, est supprimé et un nouvel escalier est construit au centre du bâtiment.

Profondément remanié aux XVIIIe et XIXe siècle, l’hôtel de Vassan, entre cour et jardin, a malgré tout conservé son dessin classique et sa belle allure. L’hôtel est privé et ne se visite pas.

L’hôtel de Vassan : le bâtiment sur rue reconstruit au XIXe siècle
©paris-promeneurs

Sources :
Leborgne (Dominique), Saint-Germain des Prés et son faubourg, évolution d’un paysage urbain, Paris, Parigramme, 2005.
Le faubourg Saint-Germain, collection « Paris et ses quartiers », Paris, Editions Henri Veyrier, 1987.
L’ancien hôtel de Garsanlan, Recherches et Etudes appliquées.


6 rue de Seine – M° Saint-Germain des Prés ou Odéon

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris