Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel de Rigny Résidence de l’ambassadeur du Canada

L’hôtel de Rigny Résidence de l’ambassadeur du Canada


135 rue du faubourg Saint-Honoré – M° Saint-Philippe du Roule ou Miromesnil

8e arrondissement

Bâti pour la comtesse de Rigny sous le Second Empire, L’hôtel de Rigny est aujourd’hui la résidence de l’ambassadeur du Canada en France.

L’hôtel de Rigny : la façade sur la cour
©paris-promeneurs

Une demeure d’inspiration classique

A cet emplacement s’élevaient une partie des écuries du comte d’Artois, frère de Louis XVI. En 1860, le marquis de Talhouet-Roy (voirl’hôtel de
Talhouet-Roy
) achète ces écuries. Après leur démolition, le terrain est divisé en 4 lots donnant sur la rue du faubourg Saint-Honoré.

Sur l’un des lots, le marquis fait construire un hôtel destiné à sa belle-mère : Narcisse Defontaine (1803-1875), veuve du comte de Rigny, y habite à partir de 1867.

L’édifice est inspiré de l’architecture française du XVIIIe siècle. Sur la cour, le logis comporte six travées ; il est encadré d’ailes saillantes. Celle de gauche est en partie masquée par le vestibule ajouté ultérieurement. Sur le jardin, des portes-fenêtres au rez-de-chaussée donnent sur la terrasse qui se prolonge par le jardin à la française, situé 5 marches plus bas.

Après la mort de la comtesse de Rigny, l’hôtel est occupé de 1884 à 1895 par la marquise douairière de Talhouet et par sa fille et son gendre, le marquis et la marquise de Juigné.

L’hôtel de Rigny : la façade sur le jardin

La fortune des Lebaudy

Puis, l’hôtel est vendu à Edmond Frisch (1858-1951), comte de Fels, d’origine suédoise. Ce diplomate jouit d’une fortune considérable grâce à son épouse, Jeanne Lebaudy (1865-1943), issue de la famille Lebaudy, de grands industriels de la raffinerie du sucre (voir l’hôtel du Rouvre). Le ménage Fels reçoit régulièrement dans son hôtel l’élite politique et intellectuelle parisienne.

Entre 1903 et 1906, le célèbre architecte René Sergent édifie pour eux un vaste château dans le style du XVIIIe siècle : le château de Voisins (Yvelines) est conçu avec un luxe inouï comme une résidence de chasse ; il est doté d’un magnifique parc dessiné par les paysagistes Henri et Achille Duchêne. La propriété appartient encore aujourd’hui à l’actuel comte de Fels.

L’hôtel de Rigny : l’escalier d’honneur

En 1919, les Fels font à nouveau appel à Sergent pour réaliser des travaux d’aménagement : celui-ci dessine un escalier d’honneur ainsi qu’un vestibule dans le style Louis XV.

En outre, l’hôtel conserve de très beaux décors intérieurs. Dans le grand salon, des dessus-de-porte représentant la sculpture et la peinture sont attribués à Carle Van Loo. Les boiseries ivoire et or proviennent du château du marquis de Launay, dernier gouverneur de la Bastille. Le petit salon et la galerie   sont également habillés de boiseries.

L’hôtel de Rigny : le grand salon

L’ambassade du Canada

En 1951, le Canada achète l’hôtel de Rigny et y installe la résidence de l’ambassadeur du Canada. L’ambassade est située au n° 35 avenue Montaigne.

Sources :
- Sorel (Philippe), Guide du promeneur 8e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.
- La résidence de l’ambassadeur du Canada à Paris., Vie des arts 10 (1958) : 4–9.


135 rue du faubourg Saint-Honoré – M° Saint-Philippe du Roule ou Miromesnil

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris