Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hospice Saint - Michel SAMU social de Paris

L’hospice Saint - Michel SAMU social de Paris


35 avenue Courteline – M° Porte de Vincennes ou Saint-Mandé

12e arrondissement

L’hospice Saint Michel est une superbe construction néoclassique dessinée par l’architecte Hippolythe Destailleur. Il abrite aujourd’hui le Samu social de Paris.

L’hospice Saint-Michel
©paris-promeneurs

Ce superbe édifice néo-classique est peu connu des parisiens : situé sur la commune de Paris, il se dresse à l’extérieur du boulevard périphérique, à la limite avec la commune de Saint-Mandé.

Tapissier de la Cour sous le règne de Napoléon 1er, Michel-Jacques Boulard destine à sa mort en 1825 une bonne partie de sa fortune à la construction d’un hospice. L’établissement doit accueillir douze vieillards pauvres, un par arrondissement (Paris en compte douze à l’époque). Il précise même que le jour de son anniversaire (le 1er décembre), on devra servir aux résidents « de la volaille, soit rôtie, ou en fricassée, enfin ce qui pourra convenir en raison de leur âge".

L’architecte Hippolythe Destailleur (1787-1852) est chargé de construire l’édifice. Il est connu pour avoir réalisé le ministère des Finances rue de Rivoli. Incendié pendant la Commune de Paris puis démoli, l’édifice a laissé place à L’hôtel Continental.

L’hospice Saint-Michel
©paris-promeneurs

En 1830, l’hospice Saint-Michel est inauguré. Pour son projet, Destailleur semble s’être inspiré de deux constructions de l’architecte italien Palladio : la villa Rotonda à Vicence et la villa Foscari à Mira.

L’édifice présente un plan en U : un corps central et deux ailes perpendiculaire. Il est construit dans le style néoclassique en vogue dans la 1ère moitié du XIXe siècle. La chapelle est située au centre selon la tradition dans l’architecture des hôpitaux.

Au rez-de-chaussée, les façades autour de la cour présentent une galerie   à arcades en plein cintre ; elles sont animées de refends  . A l’étage, les façades sont lisses et percées de fenêtres rectangulaires. Au centre du corps central, un portique   à colonnes ioniques est surmonté d’un fronton triangulaire.

De plan octogonal, la chapelle est surmontée d’une coupole  . Elle abrite le buste et le cœur du fondateur de l’hospice. Elle était décorée à l’origine de deux tableaux : La Charité par Abel de Pujol et Saint-Michel par Charles Meynier. A l’intérieur, le rez-de-chaussée abrite le réfectoire, la cuisine, la bibliothèque, la pharmacie et les salles d’eau. Les chambres des pensionnaires sont situées à l’étage.

Depuis 1996, l’hospice Saint-Michel abrite le Samu social de Paris. Il est classé MH   pour ses façades et son jardin depuis 1929.

Pour l’architecte Hippolythe Destailleur, voir également l’hôtel Continental.

Source :
Chadych (Danielle), Guide du promeneur 12e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.


35 avenue Courteline – M° Porte de Vincennes ou Saint-Mandé

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin