Pont de paris

Lieux insolites

Accueil > Lieux insolites > La cour de la Métairie

La cour de la Métairie


92 rue de Belleville – M° Pyrénées

20e arrondissement

La cour de la Métairie rappelle par son nom la présence de « vacheries » à Belleville jusqu’au début du XXe siècle. D’élégants bâtiments industriels sont des vestiges de l’ancienne usine Continsouza où l’on fabriquait des appareils optiques et mécaniques.

La cour de la Métairie - L’ancien siège social de l’usine Continsuza au n° 5.
©paris-promeneurs

Au Moyen-Age, la ferme de Savies occupe ce lieu, rebaptisé plus tard cour de la Ferme. Cette ferme appartient alors au prieuré Saint-Martin-des-Champs, situé dans le faubourg Saint-Martin. C’est une propriété agricole dont le prieuré tire des revenus.

Au XIXe siècle, le paysage champêtre de Belleville laisse peu à peu place à un habitat urbain de type ouvrier. Si les exploitations agricoles disparaissent, il subsiste encore quelques « vacheries » : on y élève encore des vaches pour approvisionner Paris en lait frais. La cour de la Ferme abritait l’une de ces fermes laitières. En 1877, la cour est d’ailleurs rebaptisée « cour de la Métairie », son nom actuel.

Vers 1914-1915, cette « vacherie » disparaît à son tour. A la place, l’usine Continsouza, installée rue des Envierges et villa Faucheur, agrandit ses locaux. Pierre Continsouza et René Bünzli ont fondé à Paris en 1898 la Manufacture Française d’Appareils de Précision, qui fabrique essentiellement des phonographes. L’usine Continsouza de Belleville fabrique quant à elle des appareils optiques et mécaniques. Elle travaille notamment pour les maisons Gaumont et Pathé.

A gauche dans la cour de la Métairie, le n° 5 a été bâti vers 1915 pour accueillir le siège administratif et les bureaux commerciaux de l’usine. Par la qualité de sa mise en œuvre, il affirme le succès et le prestige de l’entreprise.

Le soubassement de l’édifice est en pierre appareillée à bossages  . Au-dessus, les façades en brique sont rythmées par de grandes baies rectangulaires et par des pilastres  . La pierre est présente aux allèges   des fenêtres, avec un motif dentelé décoratif, et au niveau de la forte corniche reposant sur des consoles  . Au-dessus de la corniche, l’étage d’attique   est surmonté d’une toiture à pans brisés.

La cour de la Métairie - Bâtiment au n° 5bis
©paris-promeneurs

Au n° 5bis subsiste un second bâtiment à caractère industriel. Il est visiblement plus récent que le premier et plus « moderne » au niveau constructif : grâce à l’usage d’une charpente métallique, les partie pleines en brique sont réduites au profit de grandes baies laissant pénétrer un maximum de lumière. Ce bâtiment est actuellement occupé par plusieurs sociétés.

En février 1928, l’usine Continsouza est victime d’un terrible incendie qui détruit une bonne partie de ses bâtiments. Elle quitte les lieux en 1948. A sa place s’installe au n° 5 le fabricant de chaussures Berthelot. Le bâtiment est à nouveau cédé en 1992. Il sert aujourd’hui de cadre au centre de post-cure « la Maison Blanche ».

Vous trouverez des informations plus détaillées sur la cour de la Métairie sur www.des-gens.net

Sources :
- www.cinematographes.free.fr
- www.des-gens.net


92 rue de Belleville – M° Pyrénées

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris