Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > Le collège des Bernardins

Le collège des Bernardins


18-24 rue de Poissy - Métro Maubert-Mutualité - 01 53 10 74 44

5e arrondissement

Le réfectoire du collège des Bernardins est un rare exemple parisien d’architecture cistercienne du XIIIe siècle.

JPEG - 48.5 ko
Le collège des Bernardins
©paris-promeneurs

Une révolution intellectuelle en Europe

Au XIIè siècle, une révolution intellectuelle a secoué l’Europe. Les monastères sont jusqu’alors les principaux centres intellectuels. Ils cèdent peu à peu le pas aux Universités créées dans les grandes villes : Bologne (la plus ancienne), puis Paris, Oxford, Cambridge, Heidelberg.

Pour l’Église, il apparaît indispensable d’accompagner ce déplacement du centre de gravité du savoir vers les villes. Dans une bulle de 1245, le pape Innocent IV encourage vivement les cisterciens à aller faire des études à Paris, siège de la deuxième plus ancienne Université, pour y étudier la théologie et transmettre ensuite leur enseignement à leurs confrères.

JPEG - 44.3 ko
Le collège des Bernardins - Façade du réfectoire
©paris-promeneurs

Etienne de Lexington, abbé de Clairvaux, est un moine d’origine anglaise. En 1245, il fonde le Collège Saint-Bernard, qui prend bientôt le nom de Collège des Bernardins. Le collège est destiné à servir de lieu d’étude et de recherche pour la pensée chrétienne.

Entre le XIIIe et le XVe siècle, le collège va former plusieurs milliers de jeunes moines cisterciens, venus du Nord de la France, de Flandre, d’Allemagne et d’Europe centrale pour étudier la théologie et la philosophie. Ainsi Jacques Fournier, ancien étudiant du Collège, reçu docteur en théologie vers 1314, est plus connu sous le nom de Benoît XII, pape en Avignon de 1334 à 1342. Pendant plus de quatre siècles, le Collège des Bernardins contribue au rayonnement intellectuel de la ville et de l’Université de Paris.

Un bel exemple d’architecture cistercienne

La construction du collège démarre en 1245 sur le modèle architectural des abbayes cisterciennes. Mais il est en partie reconstruit à partir de 1336. Le grand vaisseau visible rue de Poissy est l’ancien réfectoire, avec au premier étage le dortoir des moines. La salle du réfectoire comprend trois nefs. Son plafond voûté à croisées d’ogives repose sur de fins piliers de pierre. Au sous-sol, le cellier à trois nefs également est entièrement voûté. La sacristie du XIVe siècle a également été préservée.

En revanche, le percement du boulevard Saint-Germain en 1855 signe la destruction de la chapelle du collège. Vendu comme bien national à la Révolution, le collège est successivement transformé en prison, entrepôt, caserne de pompiers, internat pour l’École de police.

Sous l’impulsion du diocèse de Paris, l’ancien Collège des Bernardins est minutieusement restauré à partir de 2004 sous la direction conjointe de l’Architecte en Chef des Monuments Historiques, Hervé Baptiste, et de l’architecte Jean-Michel Wilmotte. Aujourd’hui, le collège renoue avec sa vocation initiale, à la fois lieu de réflexion et lieu de rayonnement de la Chrétienté.

Horaires d’ouverture : ouvert au public de 10h à 18h en semaine, et de 14h à 18h le dimanche et jours fériés.

Sources :
- Guide du patrimoine Paris, Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.
- www.collegedesbernardins.fr


18-24 rue de Poissy - Métro Maubert-Mutualité - 01 53 10 74 44

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris