Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel d’Albret Direction des Affaires culturelles de la ville de (...)

L’hôtel d’Albret Direction des Affaires culturelles de la ville de Paris


31 rue des Francs-Bourgeois – M° Saint-Paul – Tel : 01 42 76 84 00

3. marais

Ayant appartenu aux familles de Montmorency, de Guénégaud et d’Albret, l’hôtel d’Albret abrite depuis 1989 la direction des Affaires culturelles de la Ville de Paris.

JPEG - 61.4 ko
L’hôtel d’Albret - le bâtiment sur rue
©paris-promeneurs

A l’origine, un premier hôtel est construit perpendiculairement à la rue des Francs-Bourgeois entre 1546 et 1563 pour Pierre Le Jay, trésorier de l’extraordinaire des guerres. En 1563, Anne de Montmorency (1493-1567), le puissant connétable de France, en fait l’acquisition.

On attribue la reconstruction de l’hôtel dans sa disposition actuelle au financier italien Mario Bandini entre 1586 et 1588 : un logis est élevé en fond de cour, entre cour et jardin. Il est encadré de deux ailes en retour. Fort endetté, le banquier vend sa propriété en 1601 à Pierre Le Charron, trésorier de l’extraordinaire des guerres.

L’hôtel présente encore aujourd’hui un caractère Renaissance, même s’il a perdu ses fenêtres à meneaux  . Dans l’aile gauche de la cour, l’ancienne galerie   a aujourd’hui disparu. Au niveau du comble, les lucarnes sont encadrées de pilastres  .

JPEG - 73.5 ko
L’hôtel d’Albret - Portail du bâtiment sur rue
©paris-promeneurs

En 1630, Gabriel de Guénégaud du Plessis, trésorier de l’Epargne, rachète l’hôtel. Il fait ajouter l’aile droite de la cour destinée aux communs   et aux logements de service, ainsi qu’une aile en retour, perpendiculaire au logis, côté jardin. Son fils, Henri du Plessis-Guénégaud (voir l’hôtel de Guénégaud), fait achever les travaux par François Mansart en 1651.

L’hôtel passe alors à la sœur d’Henri de Guénégaud, Madeleine de Guénégaud et à son mari, César d’Albret (1641-1676), maréchal de France. C’est dans cette demeure que François d’Aubigné (future marquise de Maintenon) fait la connaissance de Madame de Montespan, favorite de Louis XIV.

JPEG - 49.6 ko
L’hôtel d’Albret - La façade sur cour
©paris-promeneurs

En 1740, Charles du Tillet est le nouveau propriétaire de l’hôtel d’Albret. Il fait rebâtir le corps de bâtiment sur rue. Ce bel édifice de style Rocaille  , en vogue sous Louis XV, est construit entre 1740 et 1744 sous la direction des architectes Jean-Baptiste Vautrain puis Jean-Baptiste Courtonne le jeune. Le portail et le balcon aux formes mouvementées sont remarquables.

Voués aux activités artisanales à partir du XIXe siècle, l’hôtel abrite jusqu’au milieu du XXe siècle la célèbre fabrique de luminaire Baguès et la cartonnerie Audibert-Guillet, fournisseur des grands parfumeurs.

JPEG - 48.9 ko
L’hôtel d’Albret - La façade sur le jardin
©paris-promeneurs

En 1975, la Ville de Paris rachète l’hôtel fort délabré. Après une vaste restauration faisant disparaître les derniers décors intérieurs, l’édifice est affecté en 1989 à la direction des Affaires culturelles de la Ville de Paris.

La cour de l’hôtel est librement accessible en semaine. La façade sur le jardin est visible depuis le jardin des Rosiers, ouvert tous les jours. Chaque été, le festival « Paris Quartiers d’Eté » propose des concerts dans la cour de l’hôtel.

L’histoire et la description architecturale de l’hôtel d’Albret sont détaillées dans la visite guidée du Marais.

Source :
- Le Marais, évolution d’un paysage urbain, Danielle Chadych, Parigramme, 2010.


31 rue des Francs-Bourgeois – M° Saint-Paul – Tel : 01 42 76 84 00

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris