Pont de paris

Architecture moderne et contemporaine

Accueil > Architecture moderne et contemporaine > Les HBM Rue de l’amiral Roussin

Les HBM Rue de l’amiral Roussin


65 rue de l’amiral Roussin – M° Vaugirard

15e arrondissement

Les HBM   Rue de l’amiral Roussin font partie des nombreux immeubles construits par le Groupe des Maisons Ouvrières, une œuvre philanthropique créée par Amicie Lebaudy.

Les HBM rue de l’amiral Roussin - Le portail sculpté
©paris-promeneurs

Amicie Lebaudy, une héritière philanthrope

Amicie Lebaudy, née Le Dall de Kereon, est l’épouse du financier Jules Lebaudy (1828-1892). Issu de la dynastie des Lebaudy, des industriels normands ayant fait fortune dans le raffinage du sucre, il est à la tête d’un gigantesque patrimoine immobilier (plus de 95 immeubles à Paris). Il possède également le théâtre du Vaudeville.

A Paris, Amicie Lebaudy tient un salon réputé, fréquenté par les grandes familles catholiques et monarchistes. L’hôtel Jules Lebaudy est situé au n°2 avenue Velasquez.

Brouillée avec son mari en qui elle voit un spéculateur sans vergogne (ce qui est vrai puisqu’il n’a pas hésité à ruiner des milliers de petits porteurs), Mme Lebaudy s’installe seule dans un petit appartement de Saint-Cloud où elle vit modestement.

Les HBM rue de l’amiral Roussin - L’entrée encadrée d’immeubles de logements
©paris-promeneurs

La Fondation Groupe des Maisons Ouvrières

Jules lebaudy meurt en 1892. Son épouse publie en 1893 un ouvrage sous le pseudonyme de Guillaume Dall, intitulé « La mère Angélique, abbesse de Port-Royal, d’après sa correspondance », consacré à l’abbaye de Port-Royal des Champs.

Ne souhaitant pas garder pour elle la fortune dont elle hérite par son mari, Amicie Lebaudy va devenir l’une des plus grandes philanthropes de son époque. En 1899, elle crée le Groupe des Maisons Ouvrières, qui deviendra à sa mort la « Fondation de Madame Jules Lebaudy ». Ce sont des logements hygiénistes destinés à la classe ouvrière. Il y a en toile de fond dans ce projet la volonté de « moraliser » la vie des travailleurs : propreté, ordre, discipline y sont associés.

Les HBM rue de l’amiral Roussin - Le bâtiment en fond de cour
©paris-promeneurs

Un peu partout dans les quartiers populaires de Paris vont voir le jour des groupes d’immeubles :
. L’hôtel pour hommes célibataires, rue de Charonne.
. Les HBM de l’avenue Daumesnil
. Les HBM de la rue d’Annam
. Les HBM de la rue de la Saïda
. Les HBM   de la rue de Cronstadt
. Les HBM   de la rue de l’amiral Roussin

Les HBM   de la rue de l’amiral Roussin sont construits en 1906 par l’architecte hygiéniste Auguste Labussière, en charge de tous les projets pour le Groupe des maisons Ouvrières.

L’entrée du groupe d’immeuble est signalée par un porche sur rue. Au sommet, le sculpteur Camille Garnier a sculpté une femme tendant un rameau d’olivier à une famille ouvrière. Autour d’une grande cour ouverte sur la rue s’organisent les immeubles formant un quadrilatère. Ils sont construits en armature béton et remplissage de brique ocre. Les façades sont traitées avec élégance, agrémentées de balcons, loggias et de de motifs sculptés.

Pour l’architecte Auguste Labussière, voir également l’hôtel pour hommes célibataires, les HBM de la rue de la Saïda, les HBM de l’avenue Daumesnil, les HBM de la rue d’Annam, les HBM   de la rue de Cronstadt.


65 rue de l’amiral Roussin – M° Vaugirard

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris