Pont de paris

Architecture moderne et contemporaine

Accueil > Architecture moderne et contemporaine > Immeuble industriel Club le Gibus et Apollo Théâtre

Immeuble industriel Club le Gibus et Apollo Théâtre


18-20 rue du faubourg du Temple – M° République

11e arrondissement

Cet immeuble industriel conserve une intéressante galerie   des ateliers. Il abrite aujourd’hui un club mythique, le Gibus, ainsi qu’un théâtre l’Apollo Théâtre.

Immeuble industriel
©paris-promeneurs

Le premier cirque permanent

Sur ce terrain, un écuyer anglais, Philip Astley ouvre vers 1782 le premier cirque permanent à Paris : c’est une salle ronde comportant deux rangées de loges. Des oiseaux et des numéros équestres y sont présentés au public.

A la Révolution, Astley quitte Paris et son associé, Franconi, lui succède. Hélas le cirque d‘Astley est ravagé par un incendie en 1826.

Affiche publiciataire pour les biscuits Guillout

Les biscuits Guillout

Un fabricant de biscuits, Edme Guillout (1811-1893), fait ensuite construire une usine spécialisée dans les biscuits et les pains d’épices. En 1908, il décide de transférer l’ensemble de ses usines à Issy-les-Moulineaux.

la galerie des ateliers
©paris-promeneurs

Un hôtel industriel

L’usine Guillout détruite, l’architecte Henri-Paul Nénot (1853-1934) édifie une des premières pépinières industrielles : diverses activités y sont rassemblées, de l’habillement, la téléphonie, la chapellerie, les fourrures, au matériel mécanique ou à la force motrice.

L’édifice se compose de plusieurs bâtiments. Un grand immeuble en retrait sur le faubourg du Temple présente une belle façade de brique et de pierre scandée de neuf travées laissant largement pénétrer la lumière. Les allèges   des fenêtres sont décorées de brique vernissée bleue, blanche et noire.

Deux immeubles bas, dédiés aux ateliers, sont placés perpendiculairement : ils sont distribués par une cour couverte d’une verrière. A l’entrée de cette cour, on remarque deux atlantes   sculptés. Ils copient deux sculptures célèbres, l’Esclave mourant et l’Esclave rebelle de Michel Ange (au musée du Louvre).

Atlante à l’entrée de la galerie des ateliers
©paris-promeneurs

Une salle de spectacle

En 1922, un café-concert, le Temple, s’installe également au rez-de-chaussée ; sa façade donne directement sur la rue. Il est remplacé par la suite par un cinéma, l’Action république. C’est aujourd’hui l’Apollo Théâtre, une salle de spectacle spécialisée dans le one man and woman show et le stand-up.

la galerie des ateliers
©paris-promeneurs

Un club mythique, le Gibus

En 1967, une salle de concert ouvre dans les sous-sols. Le Gibus va devenir un haut lieu parisien de la scène punk et rock à partir de 1977. Le journaliste et musicien Patrick Eudeline y fait venir les meilleurs groupes de rock français et étrangers.

Dans les années 1990, le Gibus s’ouvre aux nouvelles tendances musicales : les musiques électroniques et le hip-hop. Dans les années 2000, la salle accueille à nouveaux des groupes de rock, sous l’impulsion du journaliste Philippe Manœuvre. Ce dernier a d’ailleurs publié un livre retraçant l’histoire de ce club : « 40 ans de musique au Gibus », aux éditions Hugo & Cie.

Immeuble industriel , les plaques des entreprises
©paris-promeneurs

Une pépinière de jeunes entreprises

Dans les années 2000, les anciens bâtiments industriels hébergent pendant quelques temps « Republic Alley », une pépinière dynamisée par les starts-up du net ; elle fait rapidement les frais de l’explosion de la bulle internet et disparaît. Aujourd’hui, le lieu a retrouvé un certain dynamisme, avec des petites entreprises plus spécialisées dans le design, l’architecture et la création en général.

Voir la programmation du Gibus sur www.gibus.fr

Voir la programmation de l’Apollo Théâtre sur www.apollotheatre.fr

Pour l’architecte Henri-Paul Nénot, voir également l’hôtel Blumenthal-Montmorency, le siège de la banque Louis Dreyfus, l’hôtel Meurice, l’institut océanographique de Paris, Chimie ParisTech, l’institut Curie, l’institut de géographie, les immeubles rue Edouard VII, le Grand hôtel, la Sorbonne nouvelle.

Sources :
Michel (Denis) et Renou (Dominique), Guide du promeneur 11e arrondissement, Paris, Parigramme, 1993.
www.lafabriquedeparis.blogspot.fr


18-20 rue du faubourg du Temple – M° République

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris